Requiem des ombres, SP

Titre : Requiem des ombres

Auteur: David Ruiz Martin

Genre: Thriller

Editeur: Taurnada éditions

Nombre de pages: 334 pages

Date de sortie: 12 mai 2022

Résumé: 

Hanté depuis l’enfance par la disparition de son frère, Donovan Lorrence, auteur à succès, revient sur les lieux du drame pour trouver des réponses et apaiser son âme.
Aidé par une femme aux dons étranges, il tentera de ressusciter ses souvenirs.
Mais déterrer le passé présente bien des dangers, car certaines blessures devraient parfois rester closes…
… au risque de vous entraîner dans l’abîme, là où le remords et la honte règnent en maîtres.
Où le destin semble se jouer de vous.
Et cette question, qui bousculera sa quête de vérité : peut-on aller à l’encontre de ce qui est déjà écrit ?

Mon avis: 

Je remercie une nouvelle fois les éditions Taurnada de me faire confiance. Un beau partenariat qui dure depuis bientôt cinq ans maintenant.

Dans ce roman de David Ruiz Martin, on découvre une sombre histoire. Celle de Donovan Lorrence, un auteur à succès, hanté par la disparition de son frère bien des années plus tôt.

Alors que celui-ci quitte Paris pour retrouver sa ville natale où le drame s’est produit, il se met en quête de retrouver le ou les responsables de la supposée mort de son frère Virgil.

L’histoire, malgré son approche directe des premières pages, met en réalité un temps considérable à présenter ses premiers éléments. Il faut donc prendre son mal en patience pour voir l’enquête de Donovan avancer. Elle est cependant très intéressante et surtout pleine de mystères pour lesquels on attend les dénouements. Peut-être aurait-elle nécessité moins de pages pour en réduire la longueur.

Les descriptions sont, tout au long du roman, particulièrement visuelles. Pas besoin de réfléchir pour parfaitement imaginer les lieux et les personnages et leurs actions. Cette qualité rend l’ensemble moins lourd et imbuvable, comme peuvent l’être certains romans longs et très décrits.

Le roman, à la première personne et au présent, nous permet de nous intégrer facilement aux pensées torturées et brisées de Donovan.

L’un des reproches que je peux faire à ce livre serait les dialogues dont certains manquaient beaucoup de naturels. La répétition des prénoms, même si elle peut être pratiquée à l’oral, reste assez rare dans les conversations lambda. De ce fait, ces prénoms ajouter aux dialogues, probablement dans l’optique d’indiquer qui parle, m’ont paru redondants.

 

Conclusion : 

C’est un bon roman avec une enquête mystérieuse qui, malgré son manque de naturel par moments, mérite d’être découvert.

*Cet avis n’engage que moi et je conseille à chacun de se faire sa propre idée.

Du même éditeur :

Où l’acheter ?

!Lien affilié!

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi :