Conditions Générales d’Usurpation, SP

Conditions Générales d’Usurpation, SP

Mon cerveau est un putain de disque dur en panne qui se lance, tourne, et le bras tente de placer la tête de lecture, bloque, se rétracte en position de parcage, tente à nouveau, re-bloque, et…

Titre :  Conditions Générales d’Usurpation

Auteur : KeoT

Genre : Techno-thriller

Éditeur : Autoédition

Nombre de pages : 384 pages

Date de sortie27 mars 2021

Présentation de l’éditeur / résumé :

« Alors, c’est comme ça qu’on bascule dans le cybercrime. Un samedi après-midi, en pyjama. »

Depuis que sa bourse d’étude a été refusée, Melissa Allen a vu s’effondrer tout espoir de carrière chez les géants de la Silicon Valley. Et c’est pas avec ses petits boulots à la tâche qu’elle arrivera à économiser suffisamment pour les filières d’excellence qu’elle vise…
Ce rêve nerd californien aimante Melissa au point d’en perturber sa boussole morale.
Si le monde lui refuse sa bourse pour quelques dixièmes de points… le monde cherche les problèmes.
Avec un peu de cryptomonnaie investie dans des malwares au marché noir, l’argent est à portée de quelques lignes de commande. Promis, juste de quoi payer ses études.
Au moins, derrière ses terminaux, elle est en contrôle.
Enfin, pour le moment.

Mon avis :

Conditions Générales d’Usurpation est un techno thriller qui m’a été envoyé par son auteur KeoT.

L’histoire parle de Mélissa, une jeune adulte qui trime pour s’en sortir financièrement et cède à la tentation de la cybercriminalité pour changer sa vie. Mais ce qu’elle n’avait pas vraiment prévu c’est qu’il s’agit d’un milieu dont on ne sort pas si facilement.

Ici on est sur un roman très moderne autant dans son intrigue que dans le style de l’auteur. L’écriture est jeune, pas alambiquée pour un sou. C’est nouveau, c’est frais et ça fait du bien !

Le début est calme. On plonge dans le quotidien monotone de Mélissa pendant plusieurs chapitres ce qui donne l’impression que l’histoire met du temps à arriver. Néanmoins on ne s’ennuie pas pour autant.

À la première personne, on découvre les pensées du personnage principal et cela rend les très nombreuses descriptions beaucoup plus fluides. On a le franc-parler de Mélissa et ce même avec le peu de dialogues des premiers chapitres. Pas de panique pour ceux qui n’aiment pas les descriptions, après quelques chapitres, vous serez servis en dialogues.

Petit détail qui pour moi n’est pas très agréable : les parenthèses. Pour séparer une pensée d’une description, l’auteur a parfois pris la liberté de placer des parenthèses. D’un point de vue personnel, je leur préfère largement les tirets qui donnent un style plus littéraire au texte.

Pour ce qui est des personnages, j’ai tout de suite accroché avec la majorité d’entre eux. Même les « méchants ». Les dialogues entre eux sont fluides, très naturels. On est sur des personnes lambda comme on peut en croiser dans la rue.

Quant à l’intrigue… La claque. Un thriller doit nous faire ressentir l’angoisse et l’adrénaline. Pour CGU c’est un pari réussi ! J’ai eu de longs moments de stress en tournant les pages et de très grosses angoisses pour quelques passages du livre.

Conclusion : Des chapitres un peu longs mais un style nouveau qui tient en haleine comme ce doit de le faire un bon thriller. Je conseille !

 

Plus de système de notation sur le blog.

Où l’acheter ?

Sur Amazon (lien affilié*)

     

 

* lien affilié = si vous achetez en passant par ce lien, je touche une petite commission pour m’aider à faire vivre le blog ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réseaux littéraires

Badge Lecteur professionnel

SimPlement.pro

Dans le temps