Urbex Sed Lex, SP

Urbex Sed Lex, SP

Ils scrutaient chaque recoin depuis de longues secondes maintenant quand il aperçut du coin de l’œil son partenaire s’accroupir souplement et ramasser quelque chose, puis revenir vers lui en quelques enjambées.

Titre : Urbex Sed Lex

Auteur : Christian Guillerme

Genre : Thriller

Éditeur : Taurnada

Nombre de pages : 219 pages (Numérique)

Date de sortie : 18 Juin 2020

Présentation de l’éditeur / résumé :

Contre une belle somme d’argent, quatre jeunes passionnés d’urbex sont mis au défi de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté.
Ils vont relever le challenge, mais, une fois sur place, ils vont se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls dans cet immense endroit abandonné…
Et très vite comprendre qu’ils n’auraient jamais dû accepter cette proposition.
JAMAIS !

Mon avis :

Tout d’abord, merci aux éditions Taurnada pour l’envoi de ce Service de Presse !

Ensuite, et bien parlons en de ce livre !

Nous avons donc affaire à 4 Urbexers aguerris à qui un inconnu propose un défi. Entrer dans un sanatorium pour y taguer un nom. La récompense ? 8 000 € chacun !

Un peu méfiant, la belle somme de 32 000 € au total, est plus forte que la raison et les voilà embarqués dans une aventure qu’ils ne sont pas près d’oublier.

Premier point à signaler, bien que l’histoire soit quelques peu prévisible, l’idée n’en reste pas moins bonne et j’aime beaucoup ce type d’intrigue.

Le prologue commence très bien l’histoire, il donne envie de continuer. Le premier chapitre… un peu moins. J’ai trouvé les descriptions super mais les dialogues avaient des airs un peu factices et peu naturels et ça tout le long du livre.

Les personnages… Autant j’ai bien aimé le personnage de Fabrice, autant les autres…

Carine et Chloé… Alors comment dire… Elles sont sacrément « midinette » quand même au début… Pour des Urbexeuses censées être expérimentées, ont à l’impression d’avoir affaire à des petites filles. Qui poussent des petits cris parce qu’elles se prennent des branches ? Je suis douillette mais je passe dans des ronces sans crier hein. Les gars, eux par contre : Ce sont des bonhommes ! Pareil dans la suite, ils comprennent tout, elles… Ne comprennent rien. On ne peut pas vraiment faire plus cliché ! La féministe que je suis a grincé des dents. Bon la fin rattrape un peu les choses c’est déjà ça.

Les personnages m’ont semblé assez peu réalistes à certains moments. Un peu trop intelligents, un peu trop confiants pour la situation. Alors que l’instant d’après ils ont des réactions plus logiques…

Je reviens sur les descriptions parce qu’elles, sont super ! Très visuel, on imagine très bien les décors, les actions. (Attention ce qui suit n’est pas une critique mais bien un compliment ! ) Parfois un peu trop ! J’ai lu certains passages à toute vitesse pour éviter de laisser des images un peu horribles me rester dans la tête.

Conclusion : Des personnages un peu décevants mais une histoire intéressante et des descriptions au top ! Manque peut-être un peu d’action pour étoffer le livre.

Note : 7/10

 

*Cet avis n’engage que moi et je conseille à chacun de se faire sa propre idée.

 

Où l’acheter ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réseaux littéraires

 

Badge Lecteur professionnel