Une nuit dans le passé de ma mère, SP

Une nuit dans le passé de ma mère, SP

« Avec cet aveu, elle ne peut retenir ses larmes qui coulent silencieusement le long de ses joues. De son côté, Sébastien a le souffle court, le teint blême et le front moite en examinant Mélissa. Après cette révélation et alors qu’il commence à découvrir dans cette jeune fille les traits de sa mère, il lui semble difficile de nier ou de réfuter cette évidence. »

Titre : Une nuit dans le passé de ma mère

Auteur : Dimitri Doye

Genre : Drame

Éditeur : Autoédition

Nombre de pages : 533 pages

Date de sortie : 23 juin 2019

Présentation de l’éditeur / résumé : Sébastien voit arriver chez lui une adolescente qui lui est parfaitement inconnue. Pourtant Mélissa va se présenter comme la fille de Sophie, son grand et unique amour de jeunesse.
Il apprend que Sophie s’est suicidée en raison de ce qui leur est arrivé durant leur dernière année scolaire ; la Rétho. Mélissa désire connaître le passé de sa mère pour tenter de comprendre la raison de son acte. Mais Sébastien, lui, désire simplement oublier cette période de sa vie où il se sent responsable des évènements qui se sont enchaînés durant leur dernière année scolaire.

Mon avis :

Je remercie l’auteur pour sa confiance et surtout sa patience avec ma lecture extrêmement lente de son livre.

Ce livre parle de Mélissa, une jeune femme dont la mère s’est suicidée et qui cherche des réponses sur les raisons de ce suicide. Cette recherche conduit à la rencontre avec Sébastien, personnage au premier abord légèrement antipathique (pour moi) qui s’avère être un ancien ami de Sophie (la mère de Mélissa).

Une histoire dramatique et émotionnelle qui plaira aux adeptes du genre.

L’écriture est très visuelle, on imagine assez bien les lieux ainsi que les personnages sans qu’ils ne soient décrits de trop et c’est assez chouette.

Les points de vue changent et les pensées et sentiments de chacun sont donc explorés. C’est un vrai plus pour moi. Ce changement de personnages s’accompagne d’un changement de “Personne” (1ère et 3ème) et les personnages ont donc dans la plupart des cas, un chapitre qui leur est dédié.

En découvrant les récits et portraits de personnages dépeints par Sébastien j’ai eu l’envie de continuer la lecture pour absolument découvrir le passé de Sophie. Cette envie était pourtant en plein affrontement avec celle de jeter ce livre (mon téléphone dans mon cas) par terre tellement Sébastien (personnage) met bien trop de temps pour donner les informations. Suspense ou frustration ? Il n’y a qu’un pas.

L’histoire prend peut-être un peu trop son temps ! Beaucoup de moments de “temps perdu” des éléments facultatifs trop présents qui rallongent considérablement la lecture ce qui peut être un énorme frein pour certains lecteurs.

Cependant les personnages sont réalistes, travaillés en profondeur et j’ai apprécié les découvrir au fil de ma lecture.

Je vais dire quelque chose de contradictoire mais le vocabulaire bien que très riche se répète assez souvent.

Attention pour apprécier ce roman il vous faudra être adepte des drames sentimentaux car certes la découverte du passé tumultueux de la mère de Mélissa intrigue mais ici pas questions d’aventures épiques ou de thrillers angoissants.

Conclusion : Une histoire fournie en détails travaillés qui ne plairont pas à tout le monde par leurs longueurs. Néanmoins on ressent un travail considérable et je salue le travail de l’artiste qui a dû y passer la plupart de ses heures.

Note : 9/10

*Cet avis n’engage que moi et je conseille à chacun de se faire sa propre idée.

Où l’acheter ?

Sur amazon (lien affilié) : Une nuit dans le passé de ma mère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réseaux littéraires

 

Badge Lecteur professionnel