Haut le choeur, SP

Elle rouvre ses yeux embués et fixe droit devant elle. Glaciale. « “Je n’ai pas pu finir ce pour quoi j’étais sur Terre.” »

Titre : Haut le chœur

Auteur : Gaëlle Perrin-Guillet

Genre : Thriller

Éditeur : Taurnada éditions

Nombre de pages :  244 pages

Date de sortie : 14 Mars 2019

Présentation de l’éditeur : « Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver. »
Depuis qu’Éloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l’angoisse que la criminelle sanguinaire s’évade de prison…
Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d’Éloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse…
Une promesse de sang…

Résumé ://

Mon avis :

Ce livre est un thriller psychologique qui nous parle d’Alix Flament, journaliste ayant interviewé Eloane Frezet une tueuse en série. Cette interview ayant conduit Eloane à une lourde peine de prison, celle-ci fait une promesse à la journaliste en lui disant qu’elle s’évadera et qu’elle sera la première à le savoir.

C’est 10 ans plus tard que notre histoire commence, lorsque Eloane, enfin s’évade et appelle Alix.

L’intrigue se met en place très rapidement et ne laisse pas de place à une découverte plus approfondie des personnages. Je pensais que ça serait un défaut mais finalement je ne pense pas que cela a porté préjudice au livre, je pense même au contraire que c’est mieux et que l’inverse aurait été de trop. Nous avons la base et les sentiments et c’est amplement suffisant.

Le livre commence à peine que déjà le suspense et l’angoisse s’installent.

Avec des flash-back, des enregistrements et les éléments de l’enquête, nous découvrons le passé d’Eloane, mais un élément nous échappe tout comme aux personnages : Pourquoi ?
Et c’est autour de cette question que s’articule l’intrigue en fin de compte. Car l’on veut savoir pourquoi cette femme au passé pourtant calme et presque parfait, finit par tuer des gens qu’elle croise au hasard dans la rue.

La psychologie d’Eloane est bien menée et intéressante mais surtout particulièrement tordue et angoissante.

Les situations s’enchaînent, en nombres suffisants pour ne pas s’ennuyer mais pas de trop ce qui ne surcharge pas la lecture.

*Petite remarque personnelle, le vocabulaire est très riche et j’ai beaucoup aimé, c’est toujours un plaisir d’élargir le mien !*

Quelques éléments m’ont un peu perturbé ou laissés perplexe comme le fait que le visage de la psychopathe soit si peu connu, ou encore des expressions du langage qui apparaissaient chez différents personnages très différents. Je ne pense pas que tout le monde utilise les mêmes tocs de français ^^

J’ai eu peur que la fin me laisse sur ma faim mais bien qu’une partie soit prévisible l’écriture peut nous faire douter et espérer et nous garde jusqu’au bout en tension.

L’épilogue à fait toute la différence pour moi, car même si j’ai adoré le livre, ce final m’a achevé ! C’est une fin à la limite de la perfection, je ne pouvais pas espérer mieux !

Conclusion : Coup de cœur ! Sans le moindre doute ! Serait-ce le premier thriller psychologique que j’apprécie à ce point ? Il y a des chances ! Malgré les défauts j’ai dévoré ce livre, que j’ai pourtant mis du temps à me décider à commencer. L’intrigue est bien menée, bien écrite ! J’ai véritablement aimé et je recommande !

Note :  10/10

Où l’acheter ?

Sur la boutique officielle de Taurnada Editions (Format papier)

Sur Amazon (Format Ebook/Kindle) Lien affilié

Post Your Comment Here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *