Alice au pays des casseroles, SP

“Nous nous lançons de timides sourires et nous embrassons rapidement sur les joues. Nous sommes tendues… comme un marcel trop petit sur les pectoraux de Dwayne Johnson. Cette image, absolument inappropriée, me détend pourtant.”

Titre : Alice au pays des casseroles

Auteur : Maud Brunaud

Genre : Chick lit

Éditeur : MarivolE

Nombre de pages : 184 pages

Date de sortie27 Septembre 2018

Présentation de l’éditeur :

Il était une fois… Moi ! Alice ! jeune femme douce et timide dans la trentaine (on ne demande JAMAIS son âge exact à une femme !). Célibataire. 90/60/90 (enfin, à peu près… à la louche quoi ! à la bonne grosse louche !). De loin et sans lunettes, on me dit que je ressemble assez à Émily Blunt… Heureuse propriétaire d’un chien-saucisse et de deux perruches. Je demeure en pleine campagne berrichonne où je tiens le restaurant familial depuis que maman (contrainte et forcée) m’a passé la main.

Je bous souvent intérieurement et je ne sais pas pourquoi je n’arrive jamais à me lâcher ! C’est un peu comme si le chanteur de Kiss était coincé dans le corps d’Édith Piaf ou comme si on voulait apprendre à mordre à un ours en peluche. Je ne suis donc ni une princesse de conte de fées ni une icône mode du XXIe siècle à la Kim Kardashian, vous l’aurez peut-être remarqué…

Ainsi, commence « l’histoire de ma vie » !
Jusqu’ici, je me suis toujours évertuée à ne pas me montrer trop gourmande et j’ai goûté, avec parcimonie, aux plaisirs de la vie. Mais, un jour, mon petit château de convenances et de solitudes s’est envolé aux quatre vents… tout ça à cause d’un food-truck installé devant ma porte et de son séduisant propriétaire !

Résumé :///

Mon avis :

Ce livre est le premier du genre que je lis. Jamais la chick lit ne m’avait tenté mais voilà, aux éditions MarivolE on me l’a proposé du coup je me suis embarquée dans la vie de Alice, une trentenaire, chef dans un restaurant mais incapable de s’affirmer avec son entourage et plus particulièrement sa mère.

C’est un livre avec une bonne dose d’humour et de sentiments. Alice mène une vie qui en quelque sorte, l’ennuit et elle aimerait que ça change, son parcours est ponctué de nombreux événements parfois drôles parfois beaucoup moins. On traverse avec elle des péripéties qui m’ont fait éclater de rire plus d’une fois. Comme je l’ai précisé lors d’une précédente critique je ne lis que peu de livres humoristiques alors ça me change plutôt pas mal.

J’ai aimé les nombreux jeux de mots et les comparaisons loufoques qui parsèment les pages de ce roman (voir la citation plus haut ^^), y apportant une touche supplémentaire, tout comme les anecdotes et informations culturelles vraiment intéressantes. J’ai appris plus d’une chose en lisant.

En ce qui concerne les personnages… Je suis désolée mais je n’ai réellement aimé que Max.

Alice que j’appréciais au début est assez agaçante. Elle s’emporte contre les mauvaises personnes, juge sans connaître mais est incapable de prendre réellement sa vie en main, tout au long du roman, elle qui veut plus de liberté voit quand même son travail prémâché par son entourage sans que ça ne lui pose de problème.

Certains passages m’ont vraiment déplu quand l’on voit l’une de ses réactions qui me paraissait pour une fois plutôt justifiée (selon moi bien entendu) et qui après quelques pages passe à la trappe au profit d’un pardon que je ne considère pas mérité.

Enfin bref ! Je n’ai pas aimé Alice, pareil pour Constance et George. Gaby et Geoffrette un peu mieux mais les autres vraiment pas. Heureusement qu’il y avait Max.

À côté de tous ces sentiments Alice a aussi une petite enquête : quelqu’un semble en vouloir à son restaurant.

Et puis finalement c’est une jolie fin qui nous tend les bras avec une pointe de surprise qui m’a bien fait rire. Dommage cependant de ne pas avoir développé bon nombres de morceaux d’histoire qui auraient gagné à être décrits plutôt que survolés.

Conclusion : C’est un livre amusant avec lequel j’ai passé un bon moment, les personnages bien qu’antipathiques à mes yeux ont participé activement à mes fous rires. C’est également une mine d’informations ( qui donne faim. Oui oui, faim. )  Si vous souhaitez décompresser je vous conseille fortement ce livre.

Note : 7,5/10

Où l’acheter ?

Post Your Comment Here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *