Mathilde (SP)

 

“Ma dernière volonté n’est pas que tu m’aides, mais que tu acceptes mon choix, dis-toi bien, de nous deux, je suis la moins triste, j’ai admis ce sort et tu dois en faire autant ! Nous vivrons ce que nous devons vivre, le reste, toi seul l’écriras.”

 

 

Titre : Mathilde

Auteur : Gilles La Carbona

Genre : ??

Éditeur : 5 Sens éditions

Nombre de pages : 167 pages

Date de sortie : Juillet 2016

Présentation de l’éditeur : 

Mathilde a grandi aux côtés de sa grand-mère Hortense. Ancienne résistante, celle-ci a transmis à sa petite-fille les valeurs de courage, volonté, humanisme. À la disparition d’Hortense, Mathilde est frappée par la maladie. Déboussolée, abattue, la jeune femme va se servir des enseignements de sa grand-mère pour ne pas sombrer et rester maîtresse de sa vie. Elle va tenter de comprendre et d’apprivoiser le peu de vie qui lui reste, tout en refusant de subir les effets de la maladie et des traitements inutiles et contraignants.

Pour ce faire Mathilde entreprend une marche initiatique pour rendre inaltérables sa jeunesse et sa beauté. À travers des lieux paisibles, elle va avancer vers son ultime acte. Son mari, Renaud, ne pourra qu’accepter le choix de sa femme. À travers un quotidien renouvelé, Mathilde lui enseignera qu’il n’y a pas de renoncement, mais juste la volonté de rester digne. Par amour, il l’accompagnera dans sa décision pour que sa femme reste sereine jusqu’au bout. À la disparition de Mathilde, Renaud se devra d’exister selon le vœu de sa femme et écarter la rumeur de sa détresse pour n’entendre que le son de l’espérance. Arrive l’improbable, Viviane, elle qui l’aidera à défier la lassitude et l’oeuvre corrosive du temps, ensemble ils réapprendront à vivre, à aimer.

Résumé : //

Mon avis :

L’histoire débute sur Hortense, la grand mère de Mathilde. On voit son passé puis sa relation avec sa petite fille et enfin focus sur Mathilde. On suit sa vie, puis sa maladie et finalement cap sur les sentiments de son mari.

Ce livre montre beaucoup d’émotions sur des sujets importants qui sont très souvent banalisés, oubliés, voir méprisés par tellement de monde de nos jours. (La guerre, la résistance, la maladie, le deuil…)

Toute l’histoire se concentre sur le ressenti des personnages, leurs pensées profondes, leurs réactions… Le tout expliqué sur parfois plusieurs pages, ce qui fait que de nombreux passages du livre sont parfois “lents”.

Il y a également peu de dialogues sur une bonne moitié du livre avant de finalement faire une plus grande apparition vers la fin.

(Quelques pages constituées uniquement de dialogues avant de repartir de plus belle en ressentis.)

Je ne sais pas si c’est un choix de l’auteur, de l’éditeur ou si c’est tout simplement le format PDF ( celui que j’ai eu l’occasion de lire) mais j’ai trouvé le texte très “compact”.

C’est à dire que, plutôt que d’être réduit en plusieurs petits paragraphes, ce sont de très grands, prenant même parfois une page complète ce qui rend la lecture assez “lourde” (je sais pas si vous comprenez ce que je cherche à dire ^^ )

L’auteur construit des phrases poétiques en employant un vocabulaire très riche qui allège quelque peu la lecture.

Conclusion : C’est un livre presque exclusivement basé sur les émotions des personnages qui tira sûrement quelques larmes ( ce fut mon cas), l’auteur a beaucoup de choses à exprimer, peut être un peu trop dans ce livre mais cela n’enlève rien à son talent pour les belles phrases emplies de sentiments.

 

Note : 8,5/10

 Où l’acheter ?

Sur la boutique de 5 Sens éditions 

Sur amazon : Mathilde (lien affilié)

Post Your Comment Here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *